Les traitements indispensables de votre abri de jardin

abri de jardin

Selon le matériau que vous aurez choisi pour réaliser un abri de jardin en bois ou encore par exemple un abri de jardin en résine, il vous faudra certainement le traiter de manière préventive mais aussi l’entretenir au fil des ans. Le PVC et la résine-PVC sont deux matériaux qui ne nécessitent pas de traitement spécifique pour espérer rallonger leur longévité, alors que le bois et le métal ne peuvent s’en passer pour perdurer.

Avantages et inconvénients

Le PVC et la résine-PVC sont des matières prêtes à l’emploi qui ne demandent pas de vigilance particulière de votre part. Cependant, cela ne fait pas d’eux des immortels du jardin. En effet, le PVC par exemple, dont l’ennemi numéro 1 est les UV et la lumière, va se dégrader petit à petit sans que vous puissiez intervenir significativement. Cette matière aura donc une durée de vie pré-établie qui variera selon la qualité du produit et même, avec tous vos bons soins, vous ne pourrez rien y changer. La résine-PVC est, pour sa part, un matériau PVC amélioré qui lui permet de mieux résister aux rayons du soleil, à l’humidité mais aussi aux usures d’usage. La résine a cette faculté de perdurer dans le temps et ne nécessite aucun traitement de fond ni d’entretien. Impossible cependant, de changer une partie ou de modifier sa structure comme c’est le cas si vous faite le choix d’opter pour un abri de jardin en métal. Ce dernier, en plus d’être difficilement modifiable, nécessitera un traitement indispensable contre l’humidité afin de ne pas s’oxyder. Au-delà de cette faiblesse, le métal reste le matériau le plus résistant dans le temps. En dernier lieu, on retrouve le bois qui nécessitera un certain nombre de traitements réguliers et indispensables mais qui offrira aussi de nombreux avantages et possibilités vous permettant de lui faire traverser les âges.

Les traitements de l’abri de jardin en métal

Qu’il soit en acier, en aluminium ou encore en fer forgé, la durée de vie de votre abri en métal sera infini si vous intervenez de manière régulière et préventive. L’ennemi juré du métal est l’humidité qui génère de l’oxydation Son développement est accentué par la présence de sels dans l’eau. Le PH de l’eau est aussi à prendre en considération. Simple tache blanche sur l’aluminium, ce mécanisme naturel deviendra rouille sur les autres métaux. En effet, cette réaction d’oxydation lente va venir dégrader la matière en la rongeant à petit feu. La rouille n’existe qu’en se nourrissant de son métal hôte.

La prévention

    Le choix de l’emplacement de votre abri et la connaissance de la nature météorologique de votre environnement vous permettra d’agir de manière efficace contre la rouille ou l’oxydation. Vous devrez donc prendre en considération un certain nombre de facteurs comme :

  • La matière du métal
  • La force du vent
  • La présence d’embruns de bord de mer et d’océan
  • L’acidité des sols
  • Le niveau d’humidité de la région

A partir de ce constat, vous pourrez établir un calendrier d’action préventive dans le temps mais aussi déterminer le traitement de fond à appliquer au montage ou à l’installation de votre abri de jardin.

Les traitements de bases

Ce sont les mêmes produits que vous utiliserez à l’installation et en entretien régulier. La seule différence sera dans l’appréciation du nombre de couche à appliquer. Une couche supplémentaire sera à envisager sur tout ou partie en cas d’emplacement sur un sol très acide, en bord de mer ou encore sur la face de votre abri sujet à grand vent.

Les produits antioxydants

    Un certain nombre de peintures et de vernis sont spécialement conçus pour agir contre la rouille. Ils existent en différents formats comme les pots ou les bombes aérosols. Ces produits professionnels comme la peinture anti-rouille et les vernis de protection vont agir pour contrer les effets :

  • Des rayons UV
  • Contre les effets de la lumière
  • Contre l’humidité

Leur action principale est donc de rendre, pour un temps, le revêtement métallique totalement étanche contre les agressions du climat. Ces produits sont une barrière efficace contre l’eau, le sel, le vent et l’acidité ambiante qui durera plus ou moins longtemps selon la quantité et la qualité du produit que vous aurez employés.

Le bon moment pour agir

D’abord, il est judicieux voire indispensable de traiter votre abri de jardin au moment de la pose. Vous pourrez ainsi intervenir dans les plus petits interstices de votre construction qui sont autant de points favorables au développement sournois de la rouille. Ensuite vous devrez intervenir de manière ponctuelle selon le ou les matériaux qui composent votre structure.

L’aluminium

L’aluminium étant naturellement plus résistant à l’oxydation nécessitera que vous interveniez uniquement 2 fois par an.

Le fer forgé

Le fer forgé demande plus d’attention avec un entretien régulier trimestriel voire plus fréquent en région très humide.

Les aciers

L’acier galvanisé et l’acier inoxydable ne réclament qu’une action annuelle pour préserver leur structure. L’acier époxy est, quant à lui, recouvert d’une fine couche de protection qui s’efface petit à petit au contact de l’eau. Veillez donc à préserver cette protection en utilisant des produits non agressifs et en agissant dès que la résine s’amenuise.

Les traitements de l’abri en bois

Le traitement des abris de jardin en bois est indispensable pour le préserver des moisissures et des ravageurs. Le bois devra être traités au préalable et avant même le montage de la structure pour vous assurer une bonne base de départ. Vous pouvez aussi trouver dans le commerce des bois pré-traités mais dans ce cas, préférer les bois ayant subi un traitement sous-pression.

Les différents traitements

    Il s’agit de protéger votre bois. Les traitements de base sont le plus souvent disponibles dans le commerce sous forme d’une combinaison de plusieurs produits. Ils comprennent entre autres :

  • un anti-termite
  • un antifongique
  • et d’autres insecticides

Après cela, il est recommandé d’appliquer deux couches de lasure à l’intérieur et à l’extérieur de l’abri pour vous garantir une protection optimale.

Le traitement pièce par pièce

Même si cela peut paraître fastidieux, vous garantirez la longévité de votre abri de jardin en prenant le temps de traiter chaque pièce de bois avant même son montage. L’important étant de traiter correctement les tranches de chaque pièce pour éviter qu’elles ne deviennent les maillons faibles de votre construction. Vous pourrez agir par trempage ou au pinceau mais il est indispensable de bien respecter les temps de séchage entre les deux couches indispensables à un traitement réussi. Une fois vos deux couches réalisées et séchées, vous pourrez débuter le montage. N’oubliez pas, également, de traiter à nouveau chaque partie des pièces que vous seriez amené à modifier de manière radicale dans vos coupes d’ajustement par exemple. Une troisième couche de traitement appliqué à la brosse peut être envisagée une fois le montage effectué.

La lasure comme finition

La lasure est un produit de finition et de protection du bois. Deux couches de lasures intérieure et extérieure vous permettront de protéger durablement le bois de votre abri de jardin.

Le traitement d’entretien

En général, il est de coutume de traiter une construction extérieure tous les deux ans. Ce laps de temps est une période suffisamment longue dans les environnements les plus hostiles et permet de faire le point sur l’état général de la bâtisse. En effet, certains nuisibles comme les rongeurs peuvent également venir fragilisés votre abri et ainsi créer des points d’entrée pour les champignons et d’autres ravageurs du bois. Il est de bonne garde de faire régulièrement le tour de votre construction et d’intervenir en réparations et en traitement régulier en cas de besoin. Certains produits de lasure proposent une durée de protection de 10 ans et plus. Dans ce cas, vous devrez intervenir dès que la surface de votre bois commencera à blanchir ou à s’écailler. Cela vous évite d’avoir à recourir à un entretien permanent mais cette durée sera à réévaluer en fonction du climat de la région où se situe votre abri de jardin. Elle se présente le plus souvent en pot et son application, au pinceau, laisse le bois respirer tout en empêchant la pénétration de l’eau. Le traitement de votre abri de jardin relevant principalement des besoins du matériau qui le compose, c’est dans ce premier choix que reposeront toutes vos obligations et avantages futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *