L’isolation de la toiture : l’importance d’utiliser du panneau de liège

Inutile de rappeler que les déperditions thermiques sont très fréquentes au niveau de la toiture, surtout s’il s’agit d’une maison mal-isolée. Plus elles sont importantes, plus la facture de chauffage du foyer sera élevée. Afin d’éviter le pire, il ne faut plus hésiter à améliorer l’isolation de la toiture. Pour ce faire, il convient d’utiliser des isolants thermiques performants et durables. Le liège semble être la meilleure solution.

L’intérêt d’opter pour le liège pour isoler la toiture d’une maison

D’un point de vue concret, le liège est un excellent isolant thermique. En effet, son coefficient lambda (conductivité thermique) est d’environ 0,032 à 0,040 W/m.K. En clair, ce matériau d’isolation est capable de neutraliser les ponts thermiques responsables de plus de 30% des déperditions caloriques dans une habitation. Grâce à cela, les occupants pourront profiter d’un meilleur confort thermique en toute saison. De plus, ils pourront réaliser des économies d’énergie substantielles dans leur quotidien. De ces faits, il ne faut pas hésiter à utiliser un isolant en liège pour renforcer l’isolation thermique de la toiture de sa maison.

Il convient de préciser que le panneau de liege résiste parfaitement à l’humidité, à la compression, aux insectes, aux rongeurs, et bien entendu aux champignons. On peut donc dire qu’il s’agit d’un matériau durable. Grâce à sa longévité inégalée, le propriétaire de la maison ne sera plus obligé de réaliser des travaux d’isolation chaque année. En plus de sa longue durée de vie, le liège est capable de résister au feu. À noter que le chêne-liège est un arbre très utilisé pour lutter contre le problème d’incendies (forestiers) en région méditerranéenne. En tout cas, un isolant en liège ne dégage aucune fumée toxique en cas de feu.

Le liège en panneau : un isolant (thermique et phonique) biosourcé performant

Pour rappel, le liège est un matériau biosourcé, tout comme le bois, la paille, l’ouate de cellulose, le lin, la laine de mouton et le chanvre. En d’autres termes, il ne présente aucun danger pour l’environnement. Il convient de souligner que le liège est d’origine végétale. Il s’agit d’ailleurs d’un matériau naturel entièrement recyclable. Une fois recyclé, il est envisageable de l’utiliser dans le domaine de l’isolation thermique. Techniquement, il faudrait dépenser environ 4,5 kWh/kg (contre 8 kWh/kg pour la laine de verre) pour fabriquer un isolant en liège. Le coût de la fabrication du liège est donc faible.

En plus de ses performances thermiques impressionnantes, le liège est également un isolant phonique efficace. Effectivement, il bénéficie d’une bonne isolation acoustique. Il est tout à fait envisageable de l’utiliser pour isoler les murs et la toiture d’une habitation. Grâce à cela, la pollution sonore qui pourrit la vie des occupants sera réduite de manière efficace. Si le propriétaire ne peut plus supporter les bruits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *