L’installation d’une toiture-terrasse : tout ce qu’il faut savoir

Actuellement, on assiste à l’expansion du toit-terrasse. Ce phénomène s’explique par le fait que l’aménagement de celui-ci offre aux propriétaires non seulement plus d’espace habitable, mais aussi un endroit où se détendre après une journée de travail fastidieuse. On peut même envisager l’installation d’un petit jardin ou d’une petite serre avec ce type de toit. Cependant, l’aménagement de celui-ci doit se faire dans les normes. Il existe des préalables aux travaux, aussi il faut tenir compte des matériaux à utiliser pour que la terrasse soit bien étanche. Sachez aussi qu’il existe des mesures de sécurité à prendre pour le toit-terrasse. 

Préalable : nécessité d’un permis de construire

Pour pouvoir installer une terrasse, il faut obligatoirement un permis de construire. La demande de permis est déposée auprès de votre mairie et est jointe à une pièce justificative. En effet, les travaux d’installation d’une terrasse ont pour conséquence la modification de l’aspect extérieur de votre bâtisse. Cependant, aucun changement de peut-être entrepris en violation des règles imposées par le plan local d’urbanisme. À cela s’ajoute le souci de solidité du bâtiment. Cette dernière ne doit pas être altérée par les travaux d’aménagement. C’est pourquoi il est indispensable de faire vérifier la solidité de vos fondations pas un expert avant d’entamer les travaux, car les charges qu’elles vont supporter augmentent.

Dans le cas d’une copropriété, les travaux d’aménagement se feront d’un commun accord par les copropriétaires.

Quels matériaux utilisés pour l’étanchéité de la terrasse ?

Pour commencer, le toit-terrasse doit reposer sur une structure bien solide. La charpente qui va soutenir l’ensemble du toit doit être en mesure de supporter une charge assez importante. La charpente en béton renforcée est celle faite pour ce type de toit. Outre la question de solidité, il y a aussi l’étanchéité. Cette dernière sera aussi assurée grâce à la faible pente du toit-terrasse. En effet, la pente doit varier entre 1% et 5%.

Puisqu’avec un toit plat l’évacuation d’eau est plus difficile que sur les toits en pente, il faut bien choisir les matériaux à utiliser pour éviter les infiltrations. Dans ce cas, recourir l’aide d’un professionnel comme ce couvreur en Haute Savoie est vivement recommandé. Toutefois, un toit-terrasse est principalement composé de/du :

  • Pare-vapeur pour empêcher la formation de vapeur d’eau
  • Isolant thermique qui peut être de la laine de roche, de la laine de verre, en plastique ou en liège. Cette couche permet au toit d’isoler la chaleur et le froid.
  • Revêtement d’étanchéité.
  • Revêtements de sol qui varient selon le goût de chacun. Vous pouvez choisir un carrelage, du béton, du bois, voire même des pierres naturelles.

Le toit-terrasse et les mesures de sécurité

Il est obligatoire de sécuriser un toit-terrasse, notamment lorsque celui-ci permet une accessibilité. En effet, tous les toits-terrasses doivent être munis de garde-corps. C’est une barrière qui a pour rôle de protéger les personnes des chutes et de retenir les objets qui sont aussi exposés au risque de la chute. Pour ce qui est les dimensions du garde-corps, qu’il soit plein ou à barreaux, sa hauteur est de 1.10 mètre au mois, avec un espacement de 11 cm pour les barreaux.

Ainsi, recourir aux prestations des couvreurs professionnels vous permet d’avoir une terrasse répondant aux normes. Notez que les articles R111-15 et R233-13-20 du code de la construction et de l’habitation viennent renforcer cette règle de protection. Sa violation est pénalisée par une amende qui peut s’élever à 15 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *